Découvrir & partager

Dans cette partie, nous vous proposons différentes rubriques pour vous donner encore plus d'inspiration... Nous vous faisons partager nos coup de coeurs pour des oeuvres ou des sculpteurs, avec des articles, des liens vers des sites web ou des vidéos... et pour finir, nous souhaitons que ce blog soit aussi l'occasion d'échanger entre nous tous et vous pouvez proposer des idées de sorties, d'expo, des bons plans que vous souhaitez faire partager, y compris en matière de cuisine et restos !

Un peu d'histoire...

15 février 2017

Petit retour sur les origines et l'évolution de la sculpture...

 

Dans les premiers temps il y eut les « lithiques »

Paleo, meso, neo pour être précis. Je parie que c’est avec eux que tout a commencé. Bon ils eurent la délicatesse de ne pas signer ni expliquer leurs élucubrations. Ce n’est pas à moi de critiquer un tel obscurantisme délibéré.

Au moins les anciens « lithiques » ne nous laissent pas des livres pleins de psycho-bla-bla ce qui semble être aujourd’hui la seule alternative au silence énigmatique.

Au moins les dessins paléolithiques sont-ils une forme artistique qui ne risque pas de donner lieu à des poursuites en cas de copie. 

 

Les Chaldéens / Babyloniens

C’est la plus ancienne civilisation occidentale dont nous avons des traces écrites et des œuvres d’art.

Malheureusement ils n’ont rien écrit à propos de l’art ni illustré leurs écritures par des dessins. Ceci semble être dû au fait qu’ils étaient très occupés à compiler des listes généalogiques interminables. Au moins nous savons comment s’appelle le frère de l’arrière, arrière, arrière-grand-père de l’auteur de l’œuvre.

Leur capitale s’appelait Ur. Probablement qu’à cette époque les mots étaient rares, et les scribes n’allaient pas s’embêter à écrire un nom de 25 lettres (avec une massette et une pointerolle !) alors qu’il suffisait de pointer ladite ville du doigt.

Malheureusement il reste très peu de leur art, peut-être parce-que beaucoup de temps est passé. Je préfère croire que leur ingéniosité artistique était concentrée sur des disciplines éphémères : la décoration de gâteaux par exemple laisse peu de traces même dans un climat sec et chaud. Nous ne pouvons que regretter les merveilles de sculptures en pâte d’amandes perdues pour la postérité.

D’une façon similaire les Babyloniens sont synonymes de prouesses horticoles avec leurs légendaires jardins suspendus, peut-être pour impressionner les juges du concours « Babylone fleurie »

 

Ancienne Egypte

En tant que jeune civilisation les égyptiens étaient comme tous les jeunes : ils détestaient tellement l’écriture qu’ils faisaient des dessins au lieu d’écrire des mots en utilisant des petites lettres minuscules comme n’importe qui… sauf ceux qui parlent chinois.

Ils laissèrent des myriades de dessins dans leurs pyramides, influençant ainsi l’art occidental comme on peut le voir avec la pyramide du Louvre à Paris ou celle de la place du marché à Karlsruhe en Allemagne.

La façon curieuse de représenter le visage humain de profil et le corps de face, dénote un piètre sens de l’orientation, aussi il n’est pas surprenant de constater que les anciens égyptiens ont complètement disparu en tant que race. Les égyptiens modernes ont un bien meilleur sens de la perspective s’écartent rarement de la vallée du Nil comme on peut le voir sur les cartes de densité de la population. Enfin ceci n’est pas très important, (sauf si vous êtes égyptien).

Enfin à cette époque ils avaient déjà inventé les hiéroglyphes et le papier et de ce fait leur participation à l’évolution de l’art occidental peut être considérée comme importante.

Pour couronner le tout, les filous de grecs, autour du IVème siècle avant JC, arrivèrent sous la forme des Ptolémées, (mon correcteur d’orthographe insiste pour les appeler Dolomites !) et obligèrent quelques populations locales à errer dans le désert pendant au moins quarante ans et du fait de cette vie nomade ils n’eurent aucun impact sur l’art local.

 

Les Medes (et les Perses)

Les Perses ont apporté beaucoup des idées qui ont donné forme à l’art occidental mais ils n’ont pas reçu la reconnaissance méritée.

Les mèdes pour leur part n’ont laissé qu’un système de gouvernement : la « Médiocratie » encore très répandu.

Toutes ces civilisations ont été oubliées suite aux querelles de copyright entre les Etrusques, les Grecs, les Romains qui ont largement occupé les journaux depuis.

 

Les Grecs

Les Grecs semblent avoir été le premier peuple à écrire à propos de l’art, s’ils ne sont pas le peuple où l’art est né, ils peuvent se glorifier d’être le peuple où est née la critique d’art.

Des cités comme Athènes ont réconcilié une forme de démocratie avec une société basée sur l’esclavage. Ce modèle a été souvent reproduit depuis.

 

Les Romains

Les Romains ont inventé une forme d’art appelée « plagiat ». Il consistait à copier toutes sortes de choses Grecques et aussi égyptiennes. Ce qui est après tout aussi moral que ce qu’ont fait les Ptolémées en se faisant passer pour des Pharaons, pendant plusieurs siècles sans que personne s’en aperçoive.

Bien sûr ils ont aussi emprunté l’arc des Etrusques pour faire croire aux non-initiés qu’ils n’étaient pas que des copieurs de Grecs

Parmi les Romains qui ont écrit à propos de l’art et l’architecture, le plus connu est certainement Vitruvius qui a aussi été le plus influent. Au premier siècle avant JC , Rome était déjà en déclin, néanmoins ses œuvres ont été copiées et recopiées jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun Romain pour le contredire. Pendant plusieurs siècles il n’était pas bien vu de contredire les Romains, et ses idées ont rejoint les temps modernes largement inchangées.

 

Byzance

Je suppose que l’on doit citer Byzance, mais je me demande pourquoi, puisque je n’ai écrit que si peu de choses à propos des Etrusques, bon…Principalement connus pour leur propension à compliquer chaque chose jusqu’à la confusion totale, les Byzantins faisaient partie de l’empire Romain, mais ils parlaient Grec et avaient leur capitale en Asie Mineure. La ville aujourd’hui Istamboul, divisée par le grand schisme ou détroit du Bosphore était connue sous le nom de Constatinople ou quelquefois Byzance, dépassant Rome pendant plusieurs siècles en tant que centre du plagiat… j’entends excellence artistique.

Non contents de copier le dôme, l’arche Romane, les Byzantins ont même adopté le Patri-arche dont on peut trouver des exemples à Athènes, Alexandrie, Istamboul.

Un autre développement artistique a été l’icône (qui bizarrement a précédé l’invention du PC de quelque 1500 ans !)

L’empire Byzantin démarra dans les temps anciens mais se poursuivit jusque dans l’époque moderne ce qui fiche en l’air mon plan pour couvrir clairement l’histoire de l’art de l’antiquité à nos jours.

 

Moyen âge / Les âges sombres

Malheureusement beaucoup de sculptures grecques et romaines furent perdues lors du sac de Rome par les Visigoths en 410 après JC. Que les Romains aient laissé des pièces antiques d’une telle valeur dans un sac démontre leur degré de décadence.

Un siècle plus tard, en lice pour devenir empereur, Theodolithe roi des Goths décida que le pillage de Rome n’avait pas été une bonne idée et se mit en devoir de rebâtir la cité éternelle, permettent ainsi aux Goths de ne plus être considérés comme des vandales.

Les générations suivantes leur donnèrent l’absolution en nommant une arche avec leur nom bien qu’ils n’aient pas grand-chose à voir avec ce style architectural nommé « gothique ».

Ceci fut le premier pas significatif dans la technologie des arches, suivit la création des "arche-vêques" et des "arche-itectes".

 

Les âges un peu moins sombres

Notre histoire se termine alors que l’aube pointe ses doigts roses à travers les fenêtres de la barbarie. Il est une erreur de penser que les âges sombres se sont terminés tout d'un coup.

 

Ayant lu tout cela j’espère que personne parmi vous, plus jamais, ne commettra une telle  erreur...

 

Traduit d'un article paru paru dans WOODCARVING il y a environ 15 ans sous la plume de "Woody" (Boiseux)